Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Rois Souterrains

ALPHONSE DE BOURBON SUR JEAN DE LA VARENDE

20 Décembre 2015 , Rédigé par Les Rois Souterrains Publié dans #LOUIS XVI, #HENRI V, #ALPHONSE II, #LOUIS XX

 "Les Orléans ne sont pas les héritiers de Monseigneur dans la couronne : la couronne devrait aller au plus proche agnat, au Bourbon d'Espagne. La renonciation du duc d'Anjou ne portait que sur la renonciation aux deux couronnes. (...) En France existe une loi aussi indiscutable que la loi salique : le Roi ne peut disposer de la couronne. Donc le duc d'Anjou n'avait pas le droit de renoncer au trône de France... donc l'approbation ou la désapprobation du comte de Chambord n'ont aucune valeur. Par Philippe V, le prétendant, serait donc le deuxième fils de Don Carlos. Ce serait Charles-Alphonse" fait dire Jean de La Varende au Marquis de La Bare dans La Dernière Fête (Flammarion, 1953).

 Le "héraut le la légitimité", justement qualifié par Gérard Guillotel, reçut en 1986 un bien légitime hommage de la part d'Alphonse de Bourbon, alors aîné des Capétiens (publié par le S.I.C.R.E. en 1987) :

 

Allocution de

Monseigneur le duc d'Anjou et de Cadix

à la soirée organisée par l'association

"Les Amis de La Varende" dans les salons du Cercle de l'Union Interalliée,

à Paris le jeudi 11 décembre 1986

 Monsieur l'ambassadeur1,

 Monsieur le contrôleur général,

 Colonel,

 Mesdames, messieurs,

 Je n'ai certes pas la compétence des membres de cette assemblée pour me permettre d'évoquer Jean Mallard, vicomte de La Varende, dont je n'ai pu saisir l'attachante personnalité qu'au travers de la lecture de quelques-uns de ses ouvrages.

 L'œuvre de La Varende séduit tant par la beauté des descriptions qu'on y rencontre - notamment celles que l'auteur consacre à la Normandie, province si chère à son cœur - que par la noblesse et la délicatesse des sentiments qu'on y trouve exprimés.

 Les Français ne s'y sont, je crois, pas trompés en donnant à l'œuvre de La Varende l'accueil et le succès qu'elle méritait. On n'ignore pas ici le considérable succès de librairie que fut, en 1937, la parution de Nez-de-Cuir dont on a vendu jusqu'à nos jours plus d'un million trois cent mille exemplaires. On tira même un film de ce roman, dans lequel Jean Marais incarnait "Nez de Cuir", et ce fut aussi un beau succès.

 Vous voudrez bien permettre à l'aîné des Bourbons et au plus proche descendant par les mâles de l'infortuné Louis XVI, de dire combien il a été ému en lisant dans Les Manants du Roi, la manière dont La Varende imagine et raconte l'annonce de la nouvelle de l'assassinat de mon grand-oncle.

 J'ai découvert, plus tard, avec curiosité, les analyses très fines que La Varende, à la suite de Saint-Simon, a consacrées aux personnages les plus marquants de la cour de Louis XIV.

 Récemment encore, en faisant visiter à mon fils Louis le château de Versailles qui fut le chef-d'œuvre des résidences de ma famille, j'avais en mémoire les textes superbes que cet écrivain a consacrés à ce palais.

 Enfin, puisqu'il est question d'entendre ce soir différents spécialistes nous entretenir du thème de "La Varende et le cheval", j'aimerais rappeler que je suis moi-même cavalier comme l'est mon fils, et que j'apprécie l'école française d'équitation qui possède une longue et belle tradition dont j'ai pu apprécier de nouveau une magnifique illustration quand le régiment de la garde à cheval m'a présenté, en mai dernier, au château de Vincennes, la carrousel de la Maison du Roi.

 Je me réjouis par avance d'en apprendre plus ce soir sur la manière dont La Varende a parlé du cheval grâce aux nombreux spécialistes qui sont ici rassemblés et que je ne veux pas plus longtemps condamner au silence.

 Je vous remercie de m'avoir écouté.

Alphonse, duc d'Anjou et de Cadix

 

 1S. Ex. M. Dominique Walper, ambassadeur de l'ordre souverain de Malte. Ont également pris la parole au cours de cette soirée : le contrôleur général Barbié de Préaudeau, le colonel Pierre Durand, directeur de l'Ecole nationale d'équitation, le comte Pierre de Gasté et M. Gérard Guillotel.

ALPHONSE DUC D'ANJOU ET DE CADIX - ALLOCUTIONS, DISCOURS ET MESSAGES 1986 - S.I.C.R.E. PARIS

ALPHONSE DUC D'ANJOU ET DE CADIX - ALLOCUTIONS, DISCOURS ET MESSAGES 1986 - S.I.C.R.E. PARIS

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article